Chanteur/euse Ténor

Reinoud Van Mechelen

Biographie courte

Diplômé du Conservatoire Royal de Bruxelles, Reinoud Van Mechelen se voit décerner en 2017 par l'Union de la presse musicale belge le prestigieux Prix Caecilia du "Jeune Musicien de l'année". En 2007, il se fait remarquer dans le cadre de l’Académie Baroque Européenne d’Ambronay, sous la direction artistique d’Hervé Niquet. En 2011, il intègre „Le Jardin des voix“ de William Christie et Paul Agnew et s’impose rapidement comme soliste régulier des Arts florissants. Les invitations de grands ensembles baroques affluent: Collegium Vocale, Le Concert Spirituel, Le Concert d'Astrée, Les Talens Lyriques, Pygmalion, Scherzi Musicali, pour n'en citer que quelques-uns. A l’Opéra, on peut l’entendre dans des rôles de premiers plans de Rameau, Mozart, Bizet, Delibes, entre autres, sur des scènes aussi prestigieuses que le Théâtre royal de la Monnaie, le Staatsoper Berlin, l’Opéra de Zürich, l’Opéra Comique, le Théâtre des Champs-Elysées, l’Opéra royal de Versailles, l’Opéra de Bordeaux. En 2019, il interprète l’Evangéliste dans La Passion selon Saint Jean de J.S. Bach en tournée avec Les Arts florissants et au Concertgobouw d'Amsterdam avec l’Orchestre Royal du Concergebouw, le tout placé sous la direction de William Christie. En 2021/22, il est notamment Hippolyte (Hippolyte et Aricie) au Staatsoper Berlin sous la direction de Sir Simon Rattle, aborde son premier Ferrando (Cosi fan tutte) à l'Opéra de Flandre, chante l'Evangéliste dans La Passion selon Saint Matthieu en tournée européenne avec Collegium Vocale et Philippe Herreweghe et fait ses débuts à l'Opéra de Paris (Mercure dans Platée de Rameau). Sa discographie comprend cinq albums réalisés avec son ensemble, a nocte temporis (sous le label Alpha Classics): Erbarme Dich (airs de J.S. Bach, 2016), Clérambault, cantates françaises (2018), The Dublhinn Gardens (mélodies populaires irlandaises, 2019), Dumesny, haute-contre de Lully (2019), Jéliote, haute-contre de Rameau (2021) ainsi que La descente d’Orphée aux Enfers de Charpentier avec a nocte temporis et Vox Luminis (2020) et des mélodies d'Edouard Lassen, compositeur belge du XIXème siècle, avec le pianiste Anthony Romaniuk (Collection "inédits", Musique en Wallonie, 2021). Viennent de paraître Les fêtes d'Hébé avec l'Orfeo Orchestra et le Purcell Choir (Glossa, 2022) ainsi qu'un nouvel album solo avec a nocte temporis, Oh, ma belle brunette (Alpha Classics, 2022). Deux DVD sont par ailleurs à mentionner : Hippolyte et Aricie de Rameau und Titon et l'Aurore de Mondonville, deux productions de l'Opéra Comique (2021, Naxos).

Juin 2022

Biographie longue

Diplômé du Conservatoire Royal de Bruxelles (classe de Dina Grossberger) en 2012, Reinoud Van Mechelen se voit décerner en 2017 par l'Union de la presse musicale belge le prestigieux Prix Caecilia du "Jeune Musicien de l'année". Une reconnaissance „maison“ pour un artiste déjà très en vue sur la scène internationale.

En 2007, il se fait remarquer dans le cadre de l’Académie Baroque Européenne d’Ambronay, sous la direction artistique d’Hervé Niquet. En 2011, il intègre „Le Jardin des voix“ de William Christie et Paul Agnew et s’impose rapidement comme soliste régulier des Arts florissants. Avec eux, il se produit sur des scènes telles que le Festival d’Aix-en-Provence, le Festival d’Edimbourg, le Château de Versailles, le Théâtre Bolchoï à Moscou, le Royal Albert Hall et le Barbican Centre à Londres, le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, la Philharmonie de Paris, l’Opéra Comique et la Brooklyn Academy of Music à New York.

Les invitations de grands ensembles baroques affluent: Collegium Vocale, Le Concert Spirituel, Le Concert d'Astrée, Les Talens Lyriques, Pygmalion, Le Poème Harmonique, B’Rock, Ricercar Consort, Scherzi Musicali, Hespèrion XXI, pour n'en citer que quelques-uns.

En 2014, il chante pour la première fois l’Evangéliste dans La Passion selon Saint Jean de J. S. Bach avec le Royal Liverpool Philharmonic, rôle qu’il reprend en 2019 en tournée avec Les Arts florisssants et au Concertgebouw d'Amsterdam avec l’Orchestre royal du Concertgebouw, le tout placé sous la direction de William. Il aborde par ailleurs le rôle-titre dans Dardanus de Rameau à l'Opéra de Bordeaux ainsi que celui de Zoroastre (toujours Rameau) en concert au Festival de Radio-France Occitanie Montpellier, au Festival d'Aix-en Provence, au Festival de Beaune, au Théâtre royal de Versailles et au Theater an der Wien, le tout sous la direction musicale de Raphaël Pichon. Par la suite, il fait ses débuts à l’Opéra de Zürich (Jason dans Médée de Charpentier), sous la direction de William Christie. Il est également Belmonte (Die Entführung aus dem Serail) avec l’Orchestre de Chambre de Paris et Gérald (Lakmé) avec l’Orchestre de la radio bavaroise, deux prises de rôle qui marquent un élargissement significatif de son répertoire.

Citons au nombre des récents temps forts, outre de nombreux récitals avec son ensemble a nocte temporis, sa participation à la tournée anniversaire des 30 ans du Concert Spirituel („L'Opéra des Opéras", dont l'enregistrement est disponible sous le label Alpha Classics) et à deux tournées internationales avec Les Arts florissants. En 2018, il aborde le rôle-titre dans Pygmalion de Rameau à l’Opéra de Dijon et fait ses débuts au Théâtre royal de la Monnaie (Tamino dans La flûte enchantée) ainsi qu'au Staatsoper Berlin (Hippolyte dans Hippolyte et Aricie sous la direction de Sir Simon Rattle).

En 2019/20, il aborde Nadir (Les Pêcheurs de perles) à l'Opéra de Toulon, revient au Staatsoper Berlin (King Arthur de Purcell sous la direction de René Jacobs) et se produit au Grand Théâtre de Luxembourg dans le rôle-titre de Pygmalion de Rameau. Il fait par ailleurs deux tournées de concerts autour de la parution de deux nouveaux albums avec son ensemble a nocte temporis (sous le label Alpha Classics): Orphée aux enfers de M.A. Charpentier, en coproduction avec Vox Luminis, et Dumesny, haute-contre de Lully, enregistrement dans lequel a nocte temporis se présente pour la première fois sous la forme d'un orchestre baroque. L’album „Dumesny“ s’est en particulier vu décerner le Grand Prix du disque de l’Académie Charles Cros et un Diapason d'or.

Au nombre des grands rendez-vous de Reinoud Van Mechelen en 2021/22, Hippolyte et Aricie (Hippolyte) au Staatsoper Berlin, Cosi fan tutte (Ferrando) à l'Opéra de Flandre, Titon et l'Aurore de Mondonville (Titon) à l'Opéra Royal de Versailles ainsi que ses débuts à l'Opéra de Paris (Mercure dans Platée). En concert, il est, entre autres, l'Evangéliste dans La Passion selon Saint Matthieu en tournée européenne avec Collegium Vocale et Philippe Herreweghe et chantera le rôle-titre dans Zoroastre de Rameau avec le Centre de Musique Baroque de Versailles (concerts et enregistrement).

Sa discographie comprend cinq albums réalisés avec son ensemble, a nocte temporis (sous le label Alpha Classics): Erbarme Dich (airs de J.S. Bach, 2016), Clérambault, cantates françaises (2018), The Dublhinn Gardens (mélodies populaires irlandaises, 2019), Dumesny, haute-contre de Lully (2019), Jéliote, haute-contre de Rameau (2021) ainsi que La descente d’Orphée aux Enfers de Charpentier avec a nocte temporis et Vox Luminis (2020) et des mélodies d'Edouard Lassen, compositeur belge du XIXème siècle, avec le pianiste Anthony Romaniuk (Collection "inédits", Musique en Wallonie, 2021). Viennent de paraître Les fêtes d'Hébé avec l'Orfeo Orchestra et le Purcell Choir (Glossa, 2022) ainsi qu'un nouvel album solo avec a nocte temporis, Oh, ma belle brunette (Alpha Classics, 2022). Deux DVD sont par ailleurs à mentionner : Hippolyte et Aricie de Rameau und Titon et l'Aurore de Mondonville, deux productions de l'Opéra Comique (2021, Naxos).

Juin 2022

© Toute modification ou version résumée de la biographie doit être soumise à notre approbation. Merci de votre aimable compréhension.

Liens

Site Internet de Reinoud Van Mechelen
Site internet de "a nocte temporis"
Fanpage Facebook

Contact

Laurent Delage
General Management

Laurent Delage

Téléphone
+43 (0) 699 17 06 74 05

Laurent Delage